La touche d'humour : En plein centre de Manhattan

En plein centre de Manhattan, une Rolls se gare devant une banque.
En descend un superbe blonde qui rentre dans l'établissement et demande un prêt de 2000 euros.
Le chargé d'affaire lui demande une garantie ainsi que la durée du prêt.
La blonde propose, comme garantie, la Rolls garée devant la banque et indique que le prêt sera remboursé à son retour de Paris dans quinze jours.
Sur ces entrefaits, la blonde s'en va, tandis que le chargé d'affaire et son directeur s'escaffe :
"Il faut vraiment être un blonde pour offrir une Rolls comme garantie d'un prêt de 2000 euros".
La semaine passe, la blonde repasse à la banque et demande à rembourser le prêt pour récupérer sa Rolls.
Le banquier s'exécute contre 2000 euros et ajoute 30 euros d'intérêts et de frais.
Pris d'un certain remord le banquier demande :
"Vous ne semblez pas avoir besoin de 2000 euros, alors pourquoi laisser une voiture de ce prix pour une somme dont vous n'avez apparemment pas besoin ?"
et la blonde de répondre :
"Parce que 30 euros est le meilleur prix que j'ai pu trouver pour garer en toute confiance ma Rolls pendant 15 jours en plein Manhattan !"

Un casino se fait pirater …. Grâce au thermomètre connecté à un aquarium !

Avril 2018 Les objets connectés sont des mines de failles souvent faciles à exploiter. Preuve en est, un casino s’est fait pirater sa base de données clients via un simple thermomètre connecté présent dans un aquarium…

C’est durant une conférence à Londres que Nicole Eagan, la directrice de l’entreprise de cybersécurité Darktrace a expliqué la méthodologie des pirates. D’après elle, les hackers ont cherché une faille sur le modèle de thermomètre connecté présent dans l’aquarium du hall du casino.

Cela leur a permis d’obtenir un point d’entrée sur le réseau informatique du casino, ils ont ensuite accédé à certaines données sensibles de l’établissement.

Un précédent inquiétant car d’après Nicole Eagan : « Il y a énormément d’objets connectés que les gens amènent au travail.

Tout cela étend les possibilités d’attaques informatiques, alors que la plupart de ces produits ne sont pas protégés par les systèmes traditionnels ».


Avril 2018